Le 16 novembre 2020

Mais que fait l’Office de Tourisme quand il n’y a pas de touristes ?

“C’est avec de la musique dans les oreilles et mes chats en mode “presse papier” sur le bureau que je travaille. Un thé bien chaud, une bonne playlist, le téléphone sur vibreur et dès 9 heures c’est parti !”

 

Jour 2,

Aujourd’hui, direction Sully sur Loire chez Amélie

Les bureaux sont fermés mais la saison 2021 est en préparation.

“La plus grande partie de mon temps est, comme chaque hiver, prise par la mise à jour des informations des prestataires touristiques.”

Ce sont environ 300 offres touristiques qui changent potentiellement horaires et tarifs, qui développent leur activité. Ce sont aussi des dizaines de nouveaux hébergeurs qui se lancent dans l’aventure. Tous ces professionnels sont mis à l’honneur sur les guides papiers mais aussi sur le web. Et pour cela, la base de données doit être mise à jour. Un travail de fourmi, mais nécessaire pour fournir aux visiteurs l’info la plus fiable possible dès la fin de l’hiver.

Les éditions papier font donc peau neuve chaque année et pour 2021 un nouveau guide touristique voit le jour : le + de Nature ! Un guide qui incite à la découverte des milieux naturels et des espèces locales.

Le téléphone et les mails restent ouverts, aussi pour les pros

En ces temps troublés et plus que jamais, les professionnels du tourisme ont besoin d’être soutenus. Amélie redouble donc d’efforts pour se mettre à leurs côtés et leur proposer son aide : accompagnement sur les outils du web, dans leurs démarches administratives, dans le développement de leur activité, dans la communication de crise. Hôteliers, restaurateurs, prestataires de loisirs, propriétaires de musées, etc. savent où la trouver. Si les rencontres sont stoppées pour le moment, les échanges sont permis grâce à nos moyens technologiques ! Il est important de garder ce lien et de se serrer les coudes.

 

Étoffer ses connaissances

Rester à la page c’est important pour avancer et pour pouvoir retransmettre ce savoir. Alors elle maintient les formations auxquelles elle s’est inscrite, qui peuvent se maintenir à distance. Et dans l’autre sens, elle continue de nous accompagner, ses collègues, sur les outils numériques pour lesquels elles nous a formés avant ce deuxième confinement. “Partager ses connaissances, en recevoir, faire de la veille, c’est important.”

 

“Mais rien de tout cela ne serait possible sans l’aide de mes collègues, car c’est surtout le travail de l’équipe qui fait avancer notre destination touristique !”

“Office de Tourisme du Val de Sully, Radja, bonjour !”